Home | Français | Informations | Lettre de la directrice de GR Rythmo-Cats

Lettre de la directrice de GR Rythmo-Cats

Font size: Decrease font Enlarge font

Veuillez trouver ci-jointe la lettre d'Aliona Iamploskaia-Revenko - directrice de GR Rythmo-Cats Luxembourg et responsable du Groupe de Travail "EURO 2016 GR".

 

Groupe de Travail “Euro 2016 GR“

Chers membres des clubs de gymnastique et amoureux du sport, chers membres du CA FLGym!

Je vous écris en qualité de directrice du club de GR et de responsable du Groupe de Travail "EURO 2016 GR". Comme vous le savez déjà l’équipe luxembourgeoise de gymnastique rythmique ne participera pas auxchampionnatseuropéensàHolon,enIsraëlcettesemaine,cequinenous laissepas émotionnellement indifférents.

Nous préparons cet événement sportif depuis septembre 2015. Le Groupe de Travail "EURO 2016 GR" a été créé en novembre 2015, c'est à ce moment que les potentielles candidates à cette compétition ont été nommées. L’objectif était de représenter pour la première fois dignement le Grand-Duché lors d'un événement de cette importance. Le 6 décembre 2015, a été organisé un «test» auquel les juges et entraineurs de tous les clubs GR de Luxembourg étaient conviés. Le but de cet événement était de déterminer les candidates capables de représenter le pays aux championnats européens. Malheureusement, aucun représentant du club Ecole de GRS n’était présent. Nous soulignons que la présidente du club Ecole de GRS et la responsable pour la GR au Grand-Duché sont une seule et même personne, Madame Vishniakova. Au sortir de ce test,les trois clubs présents ainsi que Monsieur Goebel, le Président de la FLGym, ont retenu deux candidates : Elena Smirnova et Elizaveta Iampolskaia.

Malgré le peu d’intérêt de la part de Mme Vishniakova pour cet évènement, nous avons continué nos tentatives de dialogue, tout en sachant qu’une gymnaste de son club pouvait également tenter sa chance pour participer aux Championnats d'Europe.

Fin janvier 2016, le comité administratif de la FLGym nous a communiqué les critères de sélection pour les championnats européens : une moyenne de 13,200 points obtenus lors de tournois niveau FIG. Pour un pays où la gymnastique rythmique est un sport très jeune, ce critère est trop élevé et difficilement atteignable. Par exemple, l'Irlande opère avec un critère de 11,000. Nous sommes au courant de cela, car une gymnaste de notre club qui a un passeport irlandais va représenter son pays à Holon. Selon les règles de l'UEG, aucune qualification n’est exigée, toutes les fédérations européennes ont reçu l’invitation de participer.

Le raisonnement d'un tel niveau d’exigence pour un pays avec seulement trois gymnastes-juniors n’est pas clair.

Néanmoins, la volonté et le focus sur l’objectif commun de notre équipe nous ont permis de surpasser cet obstacle. Grace aux sacrifices des gymnastes, et la dévotion de leur entraineur ainsi que le soutien de leurs parents, Elena et Elizaveta ont atteint au Canada le critère imposé : le total de l’équipe s’est élevé au 82,917 points, ce que fait 13,820 points en moyenne par exercice. Une semaine plus tard au

«EWUB Luxembourg Trophy 2016» les filles atteignent 84,000 points ou 14,000 points par exercice en moyenne. Le critère est réalisé !!!!

Durant les derniers six mois, nous avons été autant de fois déçus comme inspirés par les résultats de nos filles, mais toute l’équipe continuait son travail. Combien de fois nous avons voulu arrêter, mais la motivation de représenter le pays et la responsabilité envers les gymnastes nous forçaient à continuer.

Malheureusement, un seul facteur restait constant : l'énorme égoïsme, et le peu d’intérêt porté au sport de la part de la personne qui contrôle la gymnastique rythmique du pays grâce au mandat de la FLGym. L’absence de résultats des gymnastes de son club en est la preuve. Son seul intérêt est limité au pouvoir et au contrôle, les achèvements sportifs n’ont aucun poids.

 

Elena et Elizaveta s’entrainaient toutes deux en continu et sacrifiaient leur santé et leur temps. De l'autre côté, la gymnaste de l'Ecole de GRS menait "une vie sans stress", selon le témoignage de Mme Vishniakova elle-même.

Comment peut-on expliquer pareille attitude autrement que si l'on est sûr de pouvoir de régler tout et n’importe quoi au sein de la fédération?

Au dernier moment, Madame Viscniakova a réussi à s'inclure elle-même et son entraineur, une personne très jeune avec peu d’expérience, respectivement comme chef de délégation et chef d’équipe. A aucun moment, l' entraineur Larisa Abrosimova, la personne qui connait le mieux les trois gymnastes n'a été contactée (il faut savoir qu’Alissa avait sa licence dans notre club avant 2016). Larisa est une professionnelle comme on en trouve rarement, elle consacre sa vie aux enfants et au sport.

Par la suite, la FLGym publie son communiqué de presse avec l'information que le club a rejeté la participation aux championnats européens, ce qui n’est pas vrai.

Le 30 mai le CA de la FLGym a pris la décision d’annuler l’inscription de l'équipe luxembourgeoise sans donner d'explication aux enfants.

Le fait est que n'ayant pas de leader responsable et intègre (capable de voir plus loin que ses propres petits soucis) au sein de la fédération, il est impossible de reconnaître les accomplissements sportifs et d’agir en conséquence. Quel exemple donne - t- on aux enfants? Où se trouvent l’esprit sportif, les valeurs justes et basées sur les faits?

C’est une honte. Une honte pour le pays, qui ne valorise pas les sportifs qui travaillent et font des sacrifices. Avec une telle politique on peut oublier le développement de la gymnastique au Luxembourg.

Maintenant, je m'adresse à vous comme maman, maman d’Elizaveta, gymnaste qui a fait l’impossible au Luxembourg pour la première fois. Pendant la période préparatoire Lisa a travaillé 5-6 heures par jour avec son entraineur et sa chorégraphe. Afin d’avoir des enchaînements de haut niveau elle s’est déplacée à Novogorsk (le camp sportif de la fédération de GR russe à Moscou). Elle s’est entrainée au centre d’entrainement olympique, elle a travaillé lors des vacances scolaires en Croatie avec les meilleures spécialistes dans le domaine. Elle a souffert : le dos, les jambes, les pieds... On n’avait pas le temps pour les massages soulageants. On montait en voiture, on mangeait en route pour être à l’heure pour s’entrainer. Etant élève de sixième année de l’école primaire, elle a réussi ses examens au lycée classique. C’était difficile. Mais mon enfant a eu la motivation d’achever son rêve. Nous, les parents, nous l'avons aidée tant que possible. Il n’y a pas eu de soutien ni de la part de la fédération, ni de la part du COSL. Je remercie mon mari, papa de Lisa pour son dévouement et sa compréhension aux problèmes de ce sport, pour son soutien auprès de tous les enfants du club. Je voudrai remercier tous ceux qui nous ont aidé sur ce chemin : les chorégraphes, les entraineurs, tous les professionnels.

Je suis fière de ma fille, je t’aime, que tu serves d’exemple pour les petites gymnastes ! N’arrête surtout pas maintenant, reprends des forces pour continuer, reste si sincère et honnête. Nous avons confiance en toi ! Tu y arriveras !

Responsable GdT Euro 2016 GR Luxembourg

Aliona Revenko

SPI Group
  • Email to a friend Email to a friend
  • Print version Print version
  • Plain text Plain text

Tagged as:

No tags for this article


Instructions on how to place an order
Instructions pour passer commande